Essentiel

Toute l'information sur l'immobilier neuf pour réussir votre projet

L’apport personnel

Publié le 23 septembre 2016, mis à jour le 03 juin 2020

Vous envisagez d’acheter dans l’immobilier neuf ? Le financement du logement est un élément clé à étudier. Faisons le point sur l’apport personnel, qui constitue le point de départ de votre recherche de financement.

Qu’est-ce que c’est ?

L’apport personnel est la somme que vous pouvez réunir immédiatement et que vous n’aurez pas à emprunter. Il est d’usage qu’il couvre au moins les frais d’acquisition. Les banques demandent en général 10 % au minimum du prix total. L’apport est constitué de votre épargne personnelle, et de tout l’argent que vous avez pu réunir et êtes en mesure d’avancer (héritage, revente d’un bien, dons familiaux…).

Un apport conséquent (30 ou 40 % du coût de l’opération) rassurera le banquier. Vous pouvez ainsi obtenir de bonnes conditions pour votre prêt et un meilleur taux d’intérêt.

Comment le réunir ?

Les dons familiaux

Pour gonfler votre apport, vous pouvez y inclure de l’argent donné par vos proches. Chaque parent et grand-parent peut ainsi donner hors impôt jusqu’à 31 865 € à ses enfants ou petits-enfants tous les 15 ans. De plus, les dons de chaque parent à son enfant au-delà de cette somme bénéficient d’un abattement de 100 000 € sur la même période de 15 ans.

Les prêts faisant office d’apport personnel

Certains prêts complémentaires à votre prêt principal sont également considérés par la banque comme de l’apport personnel. Il s’agit du prêt à taux zéro (PTZ), du prêt action logement pour les salariés, du prêt fonctionnaire et du prêt épargne logement émanant d’un PEL.

Emprunter sans apport

Il est possible d’emprunter sans apport, mais les conditions sont généralement moins favorables. Le taux d’intérêt que la banque vous propose sera plus élevé car la banque cherche à se couvrir, estimant que le risque sur les sommes prêtées est plus important. Il vous faudra une situation stable et des revenus réguliers. Le plus dur est de convaincre le banquier, alors présentez votre dossier sous son meilleur jour.
Dans le cas d’un prêt sans apport, la banque vous financera à 100 %, et même jusqu’à 110 % lorsque le prêt couvre aussi les frais de notaires et dépenses annexes. Autant dire que votre projet nécessite d’être très séduisant et votre taux d’endettement par ailleurs bas.

Allez plus loin en lisant :