Essentiel

Toute l'information sur l'immobilier neuf pour réussir votre projet

RE 2020 : comprendre les principaux indicateurs

Publié le 10 janvier 2022

Depuis le 1er janvier 2022, la RE 2020 a pris le relais de la RT 2012. Des logements plus économes en énergie, plus confortables l’été et des bâtiments plus respectueux de l’environnement, tels sont les objectifs de la nouvelle réglementation. Désormais, les logements neufs seront évalués à l’aide de 6 indicateurs qui incluent tous un seuil à ne pas dépasser. Décryptage.  

Panorama des indicateurs clés de la RE 2020

Les principaux indicateurs de la RE 2020 se répartissent dans trois catégories : énergie, carbone et confort d’été. Sur les six indicateurs présentés ci-dessous, quatre sont nouveaux. Les deux autres (Bbio et Cep) évoluent par rapport à la précédente réglementation RT 2012.

La performance énergétique des habitations

La réduction de la consommation d’énergie est le pilier des réglementations thermiques et environnementales. En la matière, la RE 2020 va plus loin que la RT 2012 en exigeant davantage d’efforts de la part des concepteurs de bâtiments. Elle met également l’accent sur l’optimisation des équipements pour limiter les déperditions d’énergie et accroître le recours aux énergies renouvelables. En somme, si vous choisissez un logement conforme à la RE 2020, vous avez l’assurance de réduire drastiquement votre consommation d’énergie !

La performance énergétique des habitations se mesure à l’aide de trois indicateurs. 

Bbio : le besoin bioclimatique

Le coefficient du besoin bioclimatique (Bbio) traduit la capacité d’une habitation à réduire passivement ses besoins en matière de chauffage, de refroidissement et d’éclairage. Il dépend en grande partie de la conception du logement : orientation, disposition des fenêtres, isolation, etc. Déjà présent dans la RT 2012, cet indicateur évolue : les concepteurs d’habitations devront respecter des seuils plus bas, aussi bien pour les maisons individuelles que pour les logements collectifs. 

Cep : la consommation en énergie primaire

Le coefficient d’énergie primaire (Cep) comptabilise la quantité d’énergie primaire importée nécessaire pour couvrir les besoins de l’habitation. Par « énergie importée », on entend toutes les énergies qui ne sont pas produites par l’habitation elle-même. Objectif : améliorer l’efficacité des équipements et inciter à l’autoconsommation d’électricité et de chaleur. Le Cep se mesure en kWhep (kilowatt/heure d’énergie primaire) par mètre carré et par an. 

Cep,nr : la consommation en énergie primaire non renouvelable

Le Cep,nr complète le Cep en précisant la consommation de l’habitation en énergie non renouvelable. Il doit respecter un seuil maximal qui varie selon le type d’habitation (maison individuelle ou appartement). Ce nouvel indicateur vise bien sûr à encourager le remplacement progressif des énergies fossiles par des énergies renouvelables. 

Récapitulatif : les indicateurs de performance énergétique

Indicateur Objectif Unité Seuil maximum (*)
Bbio Optimiser les bâtis pour réduire les besoins en chauffage, en refroidissement et en éclairage. Points MI : 63 points
LC : 65 points
Cep Améliorer l’efficacité des équipements.
Inciter à l’autoconsommation d’électricité et à la récupération de chaleur.
kWhep/m2/an MI : 75 kWhep/m2/an
LC : 85 kWhep/m2/an
Cep,nr Réduire le recours aux énergies non renouvelables (énergies fossiles, électricité du réseau). kWhep/m2/an MI : 55 kWhep/m2/an
LC : 70 kWhep/m2/an

* MI : Maisons individuelles, LC : Logements collectifs.

L'empreinte carbone des constructions

Autre objectif de la RE 2020 : réduire l’empreinte carbone des constructions sur l’ensemble de leur cycle de vie, de la production des matériaux jusqu’à la démolition. Pour relever ce défi, deux nouveaux indicateurs font leur apparition : Icénergie et Icconstruction.

Icénergie : l’impact carbone énergie

L’indice carbone énergie (Icénergie) évalue l’impact des consommations d’énergie pendant toute la durée de vie du bâtiment (fixée à 50 ans). Cet indicateur est soumis à un plafond à ne pas dépasser, qui sera progressivement réduit d’ici 2028. 

Icconstruction : l’impact carbone construction

L’indice carbone construction (Icconstruction) mesure l’impact sur le changement climatique des produits de construction, de leur transport et de leur mise en œuvre sur le chantier. Il représente la somme des indices Iccomposants et Icchantier.

Icconstruction =  Iccomposants + Icchantier

Précision : Icénergie et Icconstruction entrent dans le calcul de Icbâtiment
Icénergie et Icconstruction sont mesurés en kilogrammes de CO2 équivalent émis par mètre carré, sur la base de la surface habitable (SHAB) ou de la surface utile (SU). Tous deux sont soumis à un plafond à ne pas dépasser. Ils entrent dans le calcul d’un indicateur plus global, Icbâtiment, qui intègre également les consommations et rejets d’eau. 

Icbâtiment = Icconstruction +  Icénergie + Iceau

Récapitulatif : les indicateurs de performance environnementale

Indicateur Objectif Unité Seuil maximum (*)
Icénergie Réduire l’impact des consommations d’énergie. kg éq. CO2/m² de SHAB ou SU 2022 : 160 (MI), 560 (LC)
2025 : 160 (MI), 320 ou 260 (LC)
2028 : 160 (MI), 260 (LC)
Icconstruction Réduire l’impact des produits de construction. kg éq. CO2/m² de SHAB ou SU 2022 : 640 (MI), 740 (LC)
2025 : 530 (MI), 650 (LC)
2028 : 475 (MI), 580 (LC)
2031 : 415 (MI), 490 (LC)

* MI : Maisons individuelles, LC : Logements collectifs.

Le confort d’été

Pour finir, la RE 2020 introduit la notion de « confort d’été » en instaurant l’indicateur DH. Face à des épisodes caniculaires qui se multiplient, l’objectif est bien sûr d’encourager la conception de logements plus résistants à la chaleur.

L’indicateur DH : l’inconfort du logement pendant les vagues de chaleur

Le DH (degrés.heures) est un indicateur qui prend en compte les effets du changement climatique sur les habitations. Il évalue le niveau d’inconfort perçu par les occupants en mesurant l’écart entre la température réelle du logement et une température de référence. Son seuil maximum dépend de plusieurs paramètres (type de logement, zone de construction, présence d’un système de climatisation). 

Récapitulatif : l’indicateur de confort d’été

Indicateur Objectif Unité Seuil maximum
DH Évaluer l’inconfort du logement pendant les vagues de chaleur. Degrés.heures Entre 1250 et 2600 selon le type de logement, la zone de construction et la présence ou non d’un système de climatisation.

Pourquoi choisir un logement RE 2020 ?

Devenir propriétaire d’un logement conforme à la RE 2020, c’est bien sûr faire le choix d’un immobilier plus respectueux de l’environnement, pensé pour répondre aux enjeux climatiques. Mais c’est aussi investir dans un bien peu gourmand en énergie qui vous fera réaliser des économies substantielles ! Sans compter d’évidents bénéfices sur le plan patrimonial : un logement RE 2020 sera sans nul doute plus facile à revendre et à transmettre aux générations futures.  

Faire une recherche

Le Journal du neuf

Découvrez toute l’actualité et la sélection des meilleurs programmes de votre département
Télécharger le journal

Vous avez une question ?

Vous avez une interrogation sur un sujet ? Posez votre question à notre rédaction, nous traitons le sujet et nos experts vous répondent !

Poser une question