Toute l'information sur l'immobilier neuf pour réussir votre projet

La commercialisation de logements neufs en forte baisse

Publié le 04 septembre 2018

Alors que le choc d’offre annoncé par le gouvernement se fait attendre, le secteur immobilier fait actuellement face à une baisse des mises en vente de logements neufs, tandis que les réservations se maintiennent, d'après les chiffres du ministère de la Cohésion des territoires pour le deuxième trimestre 2018.

Dans la construction neuve, le moment d’euphorie est passé. Après un bon premier trimestre 2018, le deuxième trimestre a un tout autre profil, qui laisse présager une année 2018 bien différente de la très belle année 2017.

Ventes en hausse

Côté signature des contrats de réservations, les chiffres sont bons, en hausse de 1,7 % comparé au premier trimestre avec 34 096 logements neufs réservés. Parmi eux, les ventes de logements collectifs sont en hausse (+ 2,3 %), alors que les maisons individuelles sont orientées à la baisse (4,9 %).

La commercialisation de logements en berne

Mais le cycle de l’immobilier neuf s’étalant sur plusieurs mois, le chiffre préoccupant est celui des mises en vente (33 200), en forte de baisse de 12,8 %. Cette baisse s’observe aussi bien pour les logements collectifs (- 12,4 %), qu’individuels (-17,2 %). Dans le même temps, la demande d’appartements neufs comme de maisons ne fait qu’augmenter.

L'approche des élections fait reculer les maires

A quoi sont dus ces chiffres ? Pour Norbert Fanchon, président du Directoire du Groupe Gambetta, « l’explication vient du fait qu’un an avant les scrutins, les maires bloquent la délivrance des permis de construire. Dans ces conditions, si 2019 risque d’être médiocre, l’exercice 2020 menace d’être catastrophique. Les communes sont à court de ressources et les élus hésitent à délivrer des permis. » 

A lire aussi :

Faire une recherche

Le Journal du neuf

Découvrez toute l’actualité et la sélection des meilleurs programmes de votre département
Télécharger le journal